Pépites poétiques



D’un fil


En vérité, ça ne tient qu’à un fil
Il part de toi à moi
Suit les aléas de nos vies…

Qui pourra expliquer notre premier regard,
Le sourire qui gagne notre cœur
Chaque fois, la douceur complice qui sauve…

Et d’âme à âme, qui pourra prétendre
Que c’est affaire de classes, de statuts ou de races…
Folies…

En vérité, ça ne tient qu’à un fil
Ni l’âge, ni le corps, encore moins la raison
C’est une force qui maintient en vie…

Quand l’Amour germe au plus profond de soi,
Que son écho retentit si fort, en l’autre, porté par le vent,
Se lézardent puis s’écroulent les forteresses…

Les rêves se réalisent un jour… Toujours
Chut… disent-ils

Mais c’est un chant qui unit le tout…

Poème extrait du recueil Fort, utile et beau, Ch.Goh




Les puissants de ce monde


Les "puissants de ce monde"
Croient qu'ils le sont vraiment
Ne sont pas ceux qu'on pense
Dans les limousines ou à pieds,
Ils sont de toutes les origines.

Non,
Ne sont pas ce qu'on croit.
Les "puissants de ce monde"
Règnent sur les cœurs fragiles
Délient les assurances et rient
Tuent les rêves et discourent
Ils prennent plaisir à le faire...

Ne sont pas ceux qu'on croit.
Les "puissants de ce monde"
Cherchent désespérément
l'Amour.
Leur échappe. L'Amour
N'est ni esclave, ni cobaye.
Alors ils frappent.

Qui frappe est puissant
De ce monde, croient-ils.

Poème extrait du recueil Le concept en poèmes, Ch. Goh