dimanche 17 février 2019

Espoir (poème à étages)


Puissance des profondeurs
L'Espoir murmure et sourit
Avisé, se réserve, se dévoile
Mais il reste sobre, toujours

Leurre pour le brutal
Si on devait mieux le connaître...
Etoile de la nuit la plus noire, il serait... Mais,
Recours du fragile, ouïs-je dire, de l'impuissant

Sale réputation pour l'Espoir, oui,
Traître saison pour notre pureté... Et pourtant
C'est Espoir qui mène la danse malgré les apparences
Sinueusement, imperturbable, il trace un chemin de lumière

Fi de l'outrage, entre les coups, les blessures et les quolibets
Fend nos airs, se consolide, depuis le fond de nos entrailles
Offense vibrante pour les illusions qu'il fait une à une tomber
Fer de lance, il cloue au pilori notre défiance ! Vouloir Espoir...

Espoir, protecteur du rêve !


Christina Goh

jeudi 31 janvier 2019

Mondes... (Poème à étages)


D'un autre monde...
En grâce, délicatesse et force
Où l'autre se décline
Du minuscule à l'infini

Ondes bleuies de toutes nuances
Amorce d'êtres de toute splendeur
Fine serait l'intelligence pour y croire
Rit déjà le gardien de nos horizons azurs

Danse encore le vent dans tes cheveux...
Pleurent toujours les saules de muettes douleurs
Foire d'invectives pour l'incrédule et son dard
Cure de conscience pour toi, vaillant héros !

Ceux qui savent désormais comprennent...
Cœur déconstruit ne te connaît plus... Hourra !
Car au pays de la lumière bleue des fées et de l'escient
Sot est celui qui se refuse à résolument aimer.

Aimer est ton empire.


Christina Goh